MENTALOBÉTON

Je suis Madame Labriski depuis maintenant plusieurs années sur les médias sociaux. J’aime son idée de remplacer le sucre raffiné par de la purée de dattes, bien plus naturelle et saine, mais j’aime aussi beaucoup sa personnalité, sa jovialité et sa créativité. Alors quand je vis qu’elle lançait une collection de romans pour les enfants, Mini Labriski, ni une ni deux, me voici plongée dedans. Bon, j’ai malheureusement manqué le premier tome et me suis lancée directement dans le second mais cela n’a en rien changé mon expérience de lecture. Je ne savais pas à quel type de lecture m’attendre mais j’ai été séduite dès le premier chapitre. Nous l’avons lu ensemble avec Bambin au rythme de trois chapitres par jour et je dois avouer qu’on avait bien hâte tous les deux de connaître la suite des aventures de Mini Labriski.

L’histoire, eh bien, c’est celle de Mini Labriski (une petite fille aux traits de Madame Labriski) qui a été choisie pour sauver le monde de la surconsommation de sucre raffiné. Dans sa première aventure, elle a réussi à empêcher les frères BedonRond de répandre du sucre raffiné partout sur notre Terre. Dans ce second tome, elle doit sauver son ami, monsieur Fiasco-de-la-Fatigue, qui manque d’énergie mentale, en l’emmenant au plus vite dans le PurInfinini, un monde dans lequel les gens sont optimistes, se soucient de l’écologie, de l’alimentation,… Elle devra affronter plusieurs épreuves mais grâce à sa cuillère magique et surtout son MentaloBéton, de beaux succès l’attendent.

En plus de l’histoire, j’ai particulièrement aimé les références culturelles auxquelles elle fait allusion tout au long du livre. La bonne fée de Mini Labriski, Fritalina Kolo, ressemble à la très célèbre artiste, Frida Kahlo. On note aussi que l’un des surnoms donné par sa maman à Mini Labriski est Riopellette, faisant référence à l’artiste québécois, Jean-Paul Riopelle. Et le tout est accompagné de notes explicatives afin que l’enfant puisse avoir plus d’informations.

Autre point très positif, l’écologie a une place importante dans le livre. Le GranoPapi de Mini Labriski recycle, composte et prône le zéro déchet.

Ce roman met aussi beaucoup l’accent sur la confiance en soi. C’est une valeur tellement importante à mes yeux que l’on doit encourager en tant que parents, que je ne peux que féliciter Madame Labriski de l’intégrer dans ses histoires : oui au MentaloBéton!

Et pour finir : une recette issue de l’histoire à faire avec les enfants. Avec de la purée de dattes bien sûr!

Je n’ai qu’un mot à dire : Bravoski Madame Labriski. Nous avons hâte aux prochaines aventures de Mini Labriski et en attendant : Go, go, goski!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s